A propos

 MÉTIER

Si le terme est peu commun, le métier de dinandier est la forme noble, et même artistique, du métier de chaudronnier. Un dinandier est capable de travailler et mettre en forme comme il le souhaite n’importe quel métal comme le cuivre, le laiton, l’or, l’argent, l’étain, …  pour parvenir à créer et/ou restaurer un objet. Ce métier n’a aucune limite, si ce n’est l’imagination.

 ORIGINE

L’origine de la dinanderie est très ancienne et s’est développée au Moyen-Age notamment à Dinant, ville qui a donné son nom à cette spécialité. A cette époque, les réalisations et créations des dinandiers étaient essentiellement destinées à l’orfèvrerie liturgique : calices, chandeliers, …

TRAVAIL

Le dinandier travaille donc une feuille de métal plus ou moins épaisse qu’il martèle, repousse jusqu’à lui donner la forme désirée. J’ai appris ce noble métier au sein de l’atelier familial. Pour pouvoir arriver à ce résultat, de nombreuses années d’apprentissage sont nécessaires. Cet apprentissage et ce savoir-faire ancestral ont commencé dès le plus jeune âge et au fur et à mesure, j’ai été capable de fabriquer des pièces plus complexes qui demandent d’avantage de savoir-faire, de technique et de minutie.


Chaque nouveau projet est l’occasion d’acquérir de nouvelles techniques et de repousser ses limites afin de répondre aux besoins de chaque pièce et de chaque client.

Aujourd’hui, les Ateliers F.K peuvent intervenir sur l’ensemble des objets métalliques (fer, cuivre, bronze, laiton, argent, or, …), sur tout luminaire de diverses époques, sur les objets d’art sacré en métal et bois, ou encore sur les statues pour la restauration ou la création.

Ensemble, faisons traverser le temps et faisons vivre les objets de notre patrimoine !